Le Nouvelliste
Patrick Roy a plongé à fond dans le mandat que lui avait confié son ami Jacques Tanguay lors de sa réembauche, en 2018, soit de faire des Remparts une équipe pouvant aspirer aux grands honneurs.
Patrick Roy a plongé à fond dans le mandat que lui avait confié son ami Jacques Tanguay lors de sa réembauche, en 2018, soit de faire des Remparts une équipe pouvant aspirer aux grands honneurs.

Encore un peu de patience chez les Remparts

Carl Tardif
Carl Tardif
Le Soleil
Pas de coup d’éclat à annoncer, mais la conviction d’avoir un avenir prometteur sous la main. «Il est facile de penser qu’on peut faire partie des bonnes équipes d’ici deux ans», estimait l’entraîneur-chef et directeur général des Remparts de Québec Patrick Roy, lundi après-midi.