Le Nouvelliste
De gauche à droite: Diane Lemay (travailleuse de milieu du Centre d’action bénévole de Grand-Mère et responsable de l’organisation de la conférence), Christelle Bogosta (chargée de projets, Fondation Maison Gilles-Carle), Chloé Sainte-Marie (conférencière et porte-parole de la Maison Gilles-Carle), Réjean Veillette (organisateur communautaire au CIUSSS-MCQ) et Michel Béliveau (président du comité provisoire de la Maison Gilles-Carle de Shawinigan).
De gauche à droite: Diane Lemay (travailleuse de milieu du Centre d’action bénévole de Grand-Mère et responsable de l’organisation de la conférence), Christelle Bogosta (chargée de projets, Fondation Maison Gilles-Carle), Chloé Sainte-Marie (conférencière et porte-parole de la Maison Gilles-Carle), Réjean Veillette (organisateur communautaire au CIUSSS-MCQ) et Michel Béliveau (président du comité provisoire de la Maison Gilles-Carle de Shawinigan).

Maison Gilles-Carle à Shawinigan: objectif été 2020

Guy Veillette
Guy Veillette
Le Nouvelliste
Shawinigan — Un an après l’annonce de l’établissement d’une Maison Gilles-Carle à Shawinigan, les intervenants s’entendent maintenant sur le début de l’été 2020 comme cible réaliste pour l’ouverture de ce centre de répit pour les proches aidants. Mercredi après-midi, ils ont pu sentir l’intérêt de la communauté pour ce projet, alors que près de 400 personnes ont envahi l’amphithéâtre de l’école secondaire Du Rocher pour assister à la conférence-spectacle de Chloé Sainte-Marie, visage de cette cause au Québec.