Le Nouvelliste
Voici une des seules ou la seule intersection de Trois-Rivières où deux noms de femmes se croisent.
Voici une des seules ou la seule intersection de Trois-Rivières où deux noms de femmes se croisent.

Les femmes et les autochtones sous-représentés

Marie-Eve Lafontaine
Marie-Eve Lafontaine
Le Nouvelliste
TROIS-RIVIÈRES — Si la sous-représentation des femmes dans la toponymie québécoise a été décriée à plusieurs reprises au cours des dernières années, Trois-Rivières est loin de faire partie des élèves modèles. En effet, selon les plus récentes données de la Commission de toponymie du Québec, des 877 toponymes officiels de Trois-Rivières désignant des personnes, seulement 67 sont des femmes, soit un pourcentage de 7,6 %. Dans l’ensemble du Québec, cette donnée est de 11,5%.