Le Nouvelliste
La pépinière 55 a été ravagée par les flammes au mois de juillet dernier.
La pépinière 55 a été ravagée par les flammes au mois de juillet dernier.

La Pépinière 55 encore bien vivante: «On reconstruit»

Marie-Eve Lafontaine
Marie-Eve Lafontaine
Le Nouvelliste
SAINT-ÉTIENNE-DES-GRÈS — Bien que les flammes aient réduit en cendres 40 ans de travail en quelques minutes, le 11 juillet dernier, elles n’ont pas réussi à signer l’arrêt de mort de la Pépinière 55 et encore moins à entamer la volonté de son propriétaire, Réjean Lapointe, à concrétiser ses mille et un projets. Cette véritable institution de Saint-Étienne-des-Grès sera reconstruite, et malgré les débris noircis et les plantes envolées en fumée qui peuvent laisser croire le contraire, le travail n’a jamais cessé depuis l’incendie.