Le Nouvelliste
L’offre de l’acheteur potentiel Alubar aurait été rejetée massivement par les ex-employés syndiqués de l’usine Sural.
L’offre de l’acheteur potentiel Alubar aurait été rejetée massivement par les ex-employés syndiqués de l’usine Sural.

L’offre d’Alubar est rejetée

Laurence Chartrand
Le Nouvelliste
BÉCANCOUR — Les ex-employés syndiqués de l’usine Sural, à Bécancour, auraient rejeté massivement l’offre de l’acheteur potentiel brésilien Alubar, lors d’une rencontre organisée par le Syndicat des Métallos, la semaine dernière. Selon TVA Trois-Rivières, l’offre aurait été rejetée à 94 %.