Le Nouvelliste
Le Café Frida, au centre-ville de Trois-Rivières, a été pris pour cible jeudi soir par des militants d’extrême droite, qui font notamment la promotion de la manifestation de la Vague bleue devant se tenir à Trois-Rivières le 27 juillet prochain.
Le Café Frida, au centre-ville de Trois-Rivières, a été pris pour cible jeudi soir par des militants d’extrême droite, qui font notamment la promotion de la manifestation de la Vague bleue devant se tenir à Trois-Rivières le 27 juillet prochain.

Vague bleue: le Café Frida ciblé par des militants d’extrême droite

Sébastien Houle
Sébastien Houle
Le Nouvelliste
TROIS-RIVIÈRES — Trois militants d’extrême droite s’autoproclamant «gardiens du Québec» et qui font de la mobilisation active sur les réseaux sociaux pour la Vague bleue, qui doit se tenir à Trois-Rivières le 27 juillet prochain pour célébrer l’adoption de la loi 21, ont fait irruption devant le Café Frida au centre-ville de Trois-Rivières jeudi soir, tout en diffusant des publications Facebook en direct. Ils y invitaient à mots à peine couverts les militants antifascistes à venir à leur rencontre pour une confrontation.