Le Nouvelliste
Sandrine Bellerive est contrainte de s’exiler à Victoriaville pour suivre une formation de préposé aux bénéficiaires, après avoir essuyé un refus au Centre de formation professionnelle Bel-Avenir.
Sandrine Bellerive est contrainte de s’exiler à Victoriaville pour suivre une formation de préposé aux bénéficiaires, après avoir essuyé un refus au Centre de formation professionnelle Bel-Avenir.

Préposés aux bénéficiaires: la formation contingentée à Trois-Rivières

Sébastien Houle
Sébastien Houle
Le Nouvelliste
TROIS-RIVIÈRES — Dans un contexte où l’on cherche désespérément à augmenter le nombre de préposés aux bénéficiaires aptes à œuvrer dans le réseau de la santé, la formation en «assistance à la personne en établissement et à domicile» offerte à Trois-Rivières n’est pas à la portée de tous. C’est la réalité à laquelle doit faire face Sandrine Bellerive, contrainte de s’exiler à Victoriaville pour suivre sa formation, après que sa candidature eut été rejetée par le Centre de formation professionnelle Bel-Avenir. Une situation qui surprend et choque Pascal Bastarache, président du Syndicat du personnel paratechnique, des services auxiliaires et de métiers – CSN. «Dans le contexte, c’est inacceptable», déclare-t-il.