Le Nouvelliste
La laïcité de l’État signifie la séparation de l’État et des religions. Ce n’est pas un mouvement contre les religions, mais une neutralité religieuse de l’État qui signifie que toutes les religions sont sur le même pied d’égalité et que tous les citoyens et citoyennes sont égaux (hommes et femmes).
La laïcité de l’État signifie la séparation de l’État et des religions. Ce n’est pas un mouvement contre les religions, mais une neutralité religieuse de l’État qui signifie que toutes les religions sont sur le même pied d’égalité et que tous les citoyens et citoyennes sont égaux (hommes et femmes).

Laïcité, une évolution logique du Québec

OPINIONS / Au Québec, le mouvement de laïcité de l’État a débuté graduellement. C’est avec la Révolution tranquille des années 1960 et Vatican 2 que les religieux abandonnent leur costume religieux (abandon d’un signe ostentatoire), par la suite il y aura la déconfessionnalisation du système d’éducation. Malgré ces changements, l’État québécois n’est pas encore considéré comme un État laïque. C’est donc maintenant, pour la première fois, par le projet de loi 21, que l’État québécois peut devenir un État laïc.