Le Nouvelliste
La saison des sucres a été tardive et peu productive pour plusieurs acériculteurs de la région.
La saison des sucres a été tardive et peu productive pour plusieurs acériculteurs de la région.

Une saison des sucres écourtée par le rude hiver

Matthieu Max-Gessler,  Initiative de journalisme local
Matthieu Max-Gessler, Initiative de journalisme local
Le Nouvelliste
TROIS-RIVIÈRES — La production agricole a toujours été soumise aux aléas de la météo et du climat. C’est particulièrement vrai pour les producteurs acéricoles, qui ont besoin de nuits froides et de journées plus chaudes pour que l’eau d’érable puisse couler. Les propriétaires de cabanes à sucre n’ont pas été gâtés en ce sens cette année, avec une saison très courte et peu productive, en raison de la température et des précipitations de neige et de verglas accumulées cet hiver.