Le Nouvelliste
La SADC Centre-de-la-Mauricie a dévoilé les résultats d’une recherche qui dresse le portrait de l’entrepreneuriat féminin à temps partiel au Québec. Sur la photo: Simon Charlebois, directeur général de la SADC Centre-de-la-Mauricie, Jacques Samson, président du conseil d’administration de la SADC Centre-de-la-Mauricie, Sylvie Lavergne, directrice du développement et des communications et Véronique Perron, chargée de projet.
La SADC Centre-de-la-Mauricie a dévoilé les résultats d’une recherche qui dresse le portrait de l’entrepreneuriat féminin à temps partiel au Québec. Sur la photo: Simon Charlebois, directeur général de la SADC Centre-de-la-Mauricie, Jacques Samson, président du conseil d’administration de la SADC Centre-de-la-Mauricie, Sylvie Lavergne, directrice du développement et des communications et Véronique Perron, chargée de projet.

Mieux soutenir les femmes entrepreneures à temps partiel

Laurence Chartrand
Le Nouvelliste
Trois-Rivières — Malgré le fait que plus de quatre entrepreneures émergentes sur cinq travaillent sur leur entreprise à temps partiel au Québec, les services offerts dans le milieu des affaires sont souvent peu adaptés à ce type d’entrepreneuriat. C’est ce que révèle une recherche menée par la Société d’aide au développement des collectivités (SADC) Centre-de-la-Mauricie dans le cadre du projet Entreprendre au féminin autrement.