Le Nouvelliste
De gauche à droite: Daniel McMahon, recteur de l’UQTR, Charles-André Horth, président de Factora, Jean Boulet, ministre du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale, Luc Pellerin, directeur général du Collège Laflèche, Louis Gendron, directeur général du Cégep de Trois-Rivières, Catherine Parissier, vice-rectrice aux études et à la formation, Éric Milette, directeur général du Collège Shawinigan, Alexandre Ollive, directeur général de GROUPÉ, et Marie-Pier Matteau, présidente du Conseil régional des partenaires du marché du travail.
De gauche à droite: Daniel McMahon, recteur de l’UQTR, Charles-André Horth, président de Factora, Jean Boulet, ministre du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale, Luc Pellerin, directeur général du Collège Laflèche, Louis Gendron, directeur général du Cégep de Trois-Rivières, Catherine Parissier, vice-rectrice aux études et à la formation, Éric Milette, directeur général du Collège Shawinigan, Alexandre Ollive, directeur général de GROUPÉ, et Marie-Pier Matteau, présidente du Conseil régional des partenaires du marché du travail.

Une formation plus adaptée aux besoins des entreprises

Matthieu Max-Gessler,  Initiative de journalisme local
Matthieu Max-Gessler, Initiative de journalisme local
Le Nouvelliste
Trois-Rivières — Plus de 80 acteurs des milieux entrepreneurial et de l’enseignement se sont rassemblés vendredi à l’Université du Québec à Trois-Rivières, pour s’attaquer au défi de la formation de la main-d’œuvre dans le secteur des technologies de l’information (TI). À l’issue de cette réflexion, plusieurs programmes offerts par des cégeps et l’université de la Mauricie devraient être revus, afin de mieux répondre aux besoins des entreprises.