Le Nouvelliste
Une étude universitaire indique qu’il semble que le niveau de scolarité des infirmières a un impact sur la qualité des soins dans les unités de soins intensifs.
Une étude universitaire indique qu’il semble que le niveau de scolarité des infirmières a un impact sur la qualité des soins dans les unités de soins intensifs.

Le niveau de formation des infirmières a un impact sur la qualité des soins

Mathieu Lamothe
Mathieu Lamothe
Le Nouvelliste
TROIS-RIVIÈRES — Il semble que le niveau de scolarité des infirmières ait un impact sur la qualité des soins dans les unités de soins intensifs selon une étude menée par une chercheuse de l’Université de Montréal au Centre intégré universitaire de santé et des services sociaux (CIUSSS) de la Mauricie – Centre-du-Québec.