Le Nouvelliste
Un an plus tard, la ligne de piquetage n’a pas bougé devant l’Aluminerie de Bécancour, à l’image des négociations qui sont au point mort.
Un an plus tard, la ligne de piquetage n’a pas bougé devant l’Aluminerie de Bécancour, à l’image des négociations qui sont au point mort.

Un an de lock-out à l'ABI: inquiétude et impuissance

Marc Rochette
Marc Rochette
Le Nouvelliste
Bécancour — Le 11 janvier 2018, un réveil brutal attendait le millier de travailleurs de l’Aluminerie de Bécancour alors qu’en pleine nuit, à trois heures du matin, la direction avait décrété un lock-out, après le rejet de l’offre finale et globale par plus de 80 % des syndiqués la veille. Un an plus tard, la ligne de piquetage n’a pas bougé, à l’image des négociations qui sont au point mort.