Le Nouvelliste
François Simard, coactionnaire de l’entreprise Omnirobotic et André Buisson, président et chef de la direction de la Société Laurentide, lors de la présentation d’un robot-peintre industriel entièrement autonome lundi matin, à Shawinigan.
François Simard, coactionnaire de l’entreprise Omnirobotic et André Buisson, président et chef de la direction de la Société Laurentide, lors de la présentation d’un robot-peintre industriel entièrement autonome lundi matin, à Shawinigan.

L’intelligence artificielle en peinture

Guy Veillette
Guy Veillette
Le Nouvelliste
Shawinigan — Dans la tête du président d’Omnirobotic, François Simard, il ne fait aucun doute qu’à la fin du premier trimestre de 2019, son robot-peintre développé depuis un an et demi deviendra plus performant qu’un être humain. Le centre de recherche et d’innovation de la Société Laurentide de Shawinigan est associé de près à cette avancée majeure en intelligence artificielle, puisqu’elle a contribué à perfectionner une solution efficace et particulièrement pertinente dans une ère de pénurie de main-d’oeuvre.