Le Nouvelliste
À l’avant, le professeur de criminalistique Frank Crispino de l’UQTR et de gauche à droite: Jean-Guy Dubois, maire de Bécancour, Jean Poliquin, président du conseil d’administration du PIPB et Daniel McMahon, recteur de l’UQTR.
À l’avant, le professeur de criminalistique Frank Crispino de l’UQTR et de gauche à droite: Jean-Guy Dubois, maire de Bécancour, Jean Poliquin, président du conseil d’administration du PIPB et Daniel McMahon, recteur de l’UQTR.

UQTR: l’étude de la décomposition des corps à Bécancour

Brigitte Trahan
Brigitte Trahan
Le Nouvelliste
Bécancour — «C’est un terrain d’à peine 100 pieds sur 100», indique Maurice Richard en pointant l’endroit sur une grande carte du Parc industriel et portuaire de Bécancour dont il a la direction. «C’est à peine de la grosseur d’un terrain résidentiel», fait-il valoir en soulignant que l’endroit sera en plein bois, loin des secteurs résidentiels.