Le Nouvelliste
Émilien Carrière : « J’ai commencé à chauffer des voitures à l’âge de 15 ans. Avec mon père, je me rendais même à Montréal en conduisant à cet âge-là. Je ne sens pas que je fais mon âge au plan physique et ça m’aide sûrement en ce qui concerne la conduite. »
Émilien Carrière : « J’ai commencé à chauffer des voitures à l’âge de 15 ans. Avec mon père, je me rendais même à Montréal en conduisant à cet âge-là. Je ne sens pas que je fais mon âge au plan physique et ça m’aide sûrement en ce qui concerne la conduite. »

100 ans et toujours au volant

Jean-François Gagnon
Jean-François Gagnon
La Tribune
Le Québec n’a jamais compté autant de centenaires. Et plusieurs des nouveaux centenaires présentent une forme épatante. Le Magogois Émilien Carrière en est un bon exemple : il se tient toujours droit comme un chêne, possède une solide poignée de main et continue de conduire sa voiture avec la bénédiction des autorités provinciales.