Le Nouvelliste
Claudia Pelletier, professeure en système d’information et membre de l’institut de recherche sur les PME à l’UQTR, Georges Abdul-Nour, directeur du Département de génie industriel, et Nathalie Boisvert, agente de valorisation au bureau de liaison entreprise-université étaient présents au colloque portant sur l’industrie 4.0.
Claudia Pelletier, professeure en système d’information et membre de l’institut de recherche sur les PME à l’UQTR, Georges Abdul-Nour, directeur du Département de génie industriel, et Nathalie Boisvert, agente de valorisation au bureau de liaison entreprise-université étaient présents au colloque portant sur l’industrie 4.0.

Vers l’industrie 4.0

Vincent Mongrain
Vincent Mongrain
Le Nouvelliste
TROIS-RIVIÈRES — De plus en plus d’entreprises à travers la planète se tournent vers l’industrie 4.0, dite intelligente. C’est dans l’optique d’augmenter leur productivité, de réduire les coûts et d’améliorer la qualité de leurs produits qu’elles introduisent des technologies numériques dans leurs usines. Bien qu’ils aient déjà commencé, le Québec et le Canada devront emboîter le pas afin de ne pas se laisser distancer.