Le Nouvelliste
Mario Vincent, propriétaire du restaurant Vincenzo.
Mario Vincent, propriétaire du restaurant Vincenzo.

Pénurie de main-d'oeuvre: le Vincenzo ferme temporairement

Paule Vermot-Desroches
Paule Vermot-Desroches
Le Nouvelliste
La pénurie de main-d’oeuvre qui frappe actuellement l’industrie de la restauration a des répercussions directes pour le restaurant Vincenzo du centre-ville de Trois-Rivières, qui se voit contraint de fermer temporairement faute de personnel en cuisine. Devant le manque de main-d’oeuvre, le propriétaire a préféré rapatrier toute son équipe à sa succursale du secteur Cap-de-la-Madeleine, tout en lançant un cri du coeur pour tenter de trouver des employés qualifiés et prêts à venir travailler dans son établissement.