Le Nouvelliste

Gentilly-2: Ça prend du courage pour dire non»

Martin Francoeur
Martin Francoeur
Le Nouvelliste
«Les gens des chambres de commerce, les entreprises de construction et les firmes d'ingénieurs sont tous intéressés par un projet comme la réfection de la centrale nucléaire. Ce sont des lobbys puissants. J'ai vécu des situations semblables quand la pression est forte. Ça prend du courage pour dire non. Il faut de la poigne.»