Le Nouvelliste
Près de 200 personnes ont marché contre l'intimidation, dimanche, à Trois-Rivières.
Près de 200 personnes ont marché contre l'intimidation, dimanche, à Trois-Rivières.

Intimidation: «Il faut vraiment que ça arrête»

Myriam Bacon
Le Nouvelliste
Émanuelle Després ouvrait la marche. À la tête des quelque 200 personnes venues dénoncer l'intimidation à son appel, la jeune fille portait un message clair: il faut arrêter l'intimidation.