Le Nouvelliste
La caisse Desjardins Les Estacades, qui comprend les centres de services Sainte-Madeleine, Sainte-Famille, Saint-Louis-de-France et Châteaudun (ci-dessus), est l'une des caisses-témoins pour un projet pilote de centralisation des appels. Le téléphone ne sonne plus dans ces établissements, mais bien au centre d'appels du service Accès D, à Montréal. Desjardins envisage la possibilité, si l'expérience est concluante, d'implanter des centres de services partagés pour les appels dans chacune des régions.
La caisse Desjardins Les Estacades, qui comprend les centres de services Sainte-Madeleine, Sainte-Famille, Saint-Louis-de-France et Châteaudun (ci-dessus), est l'une des caisses-témoins pour un projet pilote de centralisation des appels. Le téléphone ne sonne plus dans ces établissements, mais bien au centre d'appels du service Accès D, à Montréal. Desjardins envisage la possibilité, si l'expérience est concluante, d'implanter des centres de services partagés pour les appels dans chacune des régions.

Desjardins veut centraliser ses appels

Martin Francoeur
Martin Francoeur
Le Nouvelliste
Les membres des caisses Les Estacades, à Trois-Rivières, et du Centre-Sud de Shawinigan ne le savent peut-être pas encore, mais quand ils appellent à leur institution financière, c'est quelqu'un situé à Montréal qui prend les appels.