Le Nouvelliste
Les Shawiniganais sont un peu plus pessimistes que leurs vis-à-vis de Trois-Rivières quant à la situation économique de leur ville respective, dix ans après la fusion.
Les Shawiniganais sont un peu plus pessimistes que leurs vis-à-vis de Trois-Rivières quant à la situation économique de leur ville respective, dix ans après la fusion.

Plus pessimistes les Shawiniganais

Marc Rochette
Marc Rochette
Le Nouvelliste
Dix ans après la fusion municipale, la population de Shawinigan se montre plus pessimiste que celle de Trois-Rivières par rapport à la situation économique.