Le Nouvelliste
Des travailleurs quittent le chantier du Métro des Forges, sur la rue Aubuchon, à Trois-Rivières. De nombreux chantiers ont été fermés, aujourd'hui, un peu partout en Mauricie, en lien avec les protestations entourant le projet de loi 33.
Des travailleurs quittent le chantier du Métro des Forges, sur la rue Aubuchon, à Trois-Rivières. De nombreux chantiers ont été fermés, aujourd'hui, un peu partout en Mauricie, en lien avec les protestations entourant le projet de loi 33.

Peu de chantiers épargnés en Mauricie

Paule Vermot-Desroches
Paule Vermot-Desroches
Le Nouvelliste
Très peu de chantiers de la région ont été épargnés, hier, par le mouvement de protestation contre le projet de loi 33, qui vise à éliminer le placement syndical sur les chantiers de construction. Alors que s'ouvre la Commission de l'économie et du travail portant sur ce projet de loi, des dizaines de chantiers de la région où étaient placés des travailleurs syndiqués ont été fermés et ce, dès les premières heures de travail hier matin.