Le Nouvelliste
Même partiel, le rapport de la firme Raymond Chabot Grant Thornton concernant les irrégularités observées dans la gestion des Fêtes du 375e soulève encore des interrogations. Les deux principaux dirigeants de la Corporation de l'Amphithéâtre, Alain Lamarre et Steve Dubé - qui étaient à la tête de l'organisation des Fêtes -, ont récemment été réintégrés dans leurs fonctions à la lumière des conclusions de ce rapport.
Même partiel, le rapport de la firme Raymond Chabot Grant Thornton concernant les irrégularités observées dans la gestion des Fêtes du 375e soulève encore des interrogations. Les deux principaux dirigeants de la Corporation de l'Amphithéâtre, Alain Lamarre et Steve Dubé - qui étaient à la tête de l'organisation des Fêtes -, ont récemment été réintégrés dans leurs fonctions à la lumière des conclusions de ce rapport.

Fêtes du 375e: rapport censuré en long et en large

Martin Francoeur
Martin Francoeur
Le Nouvelliste
On ne connaîtra vraisemblablement pas de sitôt les raisons pour lesquelles le conseil d'administration de la Corporation de l'amphithéâtre de Trois-Rivières a décidé de réintégrer ses deux principaux dirigeants, Steve Dubé et Alain Lamarre. Le rapport d'analyse juricomptable réalisé par la firme Raymond Chabot Grant Thornton concernant certaines irrégularités au Comité des fêtes du 375e, est largement censuré lorsqu'on l'obtient pourtant en vertu de la Loi sur l'accès aux documents des organismes publics et sur la protection des renseignements personnels.