Le Nouvelliste
Le cas de la Trifluvienne Ginette Leblanc a fait réagir plusieurs personnes
Le cas de la Trifluvienne Ginette Leblanc a fait réagir plusieurs personnes

Mourir dans la dignité: le cas de Ginette Leblanc relance la question

Brigitte Trahan
Brigitte Trahan
Le Nouvelliste
Le cas de Ginette Leblanc, cette Trifluvienne de 47 ans atteinte de sclérose latérale amyotrophique et qui demande le droit de mourir dans la dignité, a suscité de nombreuses réactions dont celle d'Yvon Bureau, consultant bénévole pour le collectif Mourir digne et libre et organisateur du premier colloque québécois sur les volontés de fin de vie, en 1993.