Le Nouvelliste
Les Picazo-Cendon sont restés calmes, hier après-midi, même s'ils étaient à quelques heures de la déportation.
Les Picazo-Cendon sont restés calmes, hier après-midi, même s'ils étaient à quelques heures de la déportation.

Déportation des Picazo-Cendon: Des adieux déchirants

Mathieu Lamothe
Mathieu Lamothe
Le Nouvelliste
Ils se sont battus jusqu'à la toute fin, mais ils ont finalement dû se résoudre à quitter le Canada, la terre d'accueil qu'ils avaient choisie en quête d'une vie meilleure. C'est le coeur gros que les membres de la famille Picazo-Cendon de Saint-Barnabé se sont envolés vers le Mexique, en fin de journée hier, après qu'un juge de la Cour fédérale eut rejeté la demande de sursis concernant leur déportation.