Le Nouvelliste
Les ex-employés de l'ancienne usine Aleris ont voté en faveur de la dissolution de leur syndicat, samedi, près de trois ans après sa fermeture. Ils ont d'ailleurs gardé le silence pendant une minute au début de l'assemblée.
Les ex-employés de l'ancienne usine Aleris ont voté en faveur de la dissolution de leur syndicat, samedi, près de trois ans après sa fermeture. Ils ont d'ailleurs gardé le silence pendant une minute au début de l'assemblée.

Les ex-employés d'Aleris votent en faveur de la dissolution de leur syndicat

Mathieu Lamothe
Mathieu Lamothe
Le Nouvelliste
Une page de l'histoire industrielle de Trois-Rivières s'est tournée, samedi, alors que les ex-employés de l'ancienne usine Aleris ont voté en faveur de la dissolution de leur syndicat près de trois ans après la fermeture de l'usine du secteur Cap-de-la-Madeleine.