Le Nouvelliste
Étudiante au Cégep de Trois-Rivières, Karine Riopel considère que les agents de stationnement affectés au secteur de la maison d'enseignement trifluvienne font preuve de zèle.
Étudiante au Cégep de Trois-Rivières, Karine Riopel considère que les agents de stationnement affectés au secteur de la maison d'enseignement trifluvienne font preuve de zèle.

«Ça n'a plus de bon sens»

Mathieu Lamothe
Mathieu Lamothe
Le Nouvelliste
Plusieurs étudiants du Cégep de Trois-Rivières qui stationnent leur véhicule dans les rues entourant la maison d'enseignement trifluvienne considèrent qu'ils sont en quelque sorte victimes de harcèlement de la part des agents de stationnement qui patrouillent le secteur.