Le Nouvelliste
L'ex-usine Aleris se retrouve au coeur d'une bataille judiciaire pour sa démolition.
L'ex-usine Aleris se retrouve au coeur d'une bataille judiciaire pour sa démolition.

Toujours pas de permis de démolition pour Aleris

Marc Rochette
Marc Rochette
Le Nouvelliste
Malgré l'ultimatum de 48 heures qu'il a servi aux instances municipales de Trois-Rivières, le propriétaire de l'ex-usine Aleris, Tim Martinez, se retrouve toujours sans permis de démolition au terme du délai imposé. Par conséquent, la Corporation de développement TR inc. tient la Ville «responsable de tous dommages et pertes de vie qui pourraient survenir».