Le Nouvelliste
Danielle Saint-Amand
Danielle Saint-Amand

«Nos installations sont très sécuritaires»

Paule Vermot-Desroches
Paule Vermot-Desroches
CEDROM-SNI
La députée de Trois-Rivières Danielle Saint-Amand s'est dite très surprise hier, d'entendre que le Parti québécois faisait de la fermeture de la centrale nucléaire Gentilly-2 une promesse électorale. Selon elle, c'est d'abord le Parti québécois qui avait voulu du nucléaire au Québec, il y a plusieurs années.