Le Nouvelliste
Alors qu'il se déplaçait pratiquement tout le temps en fauteuil roulant au mois de janvier dernier, Sylvain Gentes a subi une opération en Bulgarie, inspirée de la théorie du docteur Paolo Zamboni. Depuis, il a retrouvé près de 70 % de sa capacité physique... et réussit même à passer la souffleuse.
Alors qu'il se déplaçait pratiquement tout le temps en fauteuil roulant au mois de janvier dernier, Sylvain Gentes a subi une opération en Bulgarie, inspirée de la théorie du docteur Paolo Zamboni. Depuis, il a retrouvé près de 70 % de sa capacité physique... et réussit même à passer la souffleuse.

«C'est le jour et la nuit» -Sylvain Gentès

Paule Vermot-Desroches
Paule Vermot-Desroches
Le Nouvelliste
Lorsque Le Nouvelliste l'avait rencontré en janvier dernier, Sylvain Gentes avait fait un effort supplémentaire pour se déplacer avec ses cannes, et non en fauteuil roulant.