20 millions $ réservés pour les victimes de la pyrrhotite

Dans son budget présenté hier, Québec a réservé une somme de 20 millions de dollars pour constituer un programme visant les propriétaires touchés par des problèmes de pyrrhotite.

Québec entend consacrer 20 millions de dollars aux propriétaires victimes de la pyrrhotite, a indiqué au Nouvelliste la députée Danielle Saint-Amand. Cette annonce prend place dans le cadre de la présentation du budget Bachand faite hier, à Québec.


«Il y aura 20 millions de dollars qui seront réservés dans le budget pour un programme pour les gens qui sont victimes de la pyrrhotite», a précisé la députée de Trois-Rivières à l'Assemblée nationale.

Le programme concernera «les propriétaires qui ont un plan de garantie, mais avec une portion qui n'est pas garantie, les propriétaires dont la garantie est expirée et les propriétaires qui n'ont pas de plan de garantie», a expliqué Danielle Saint-Amand.

Bien que les modalités du programme soient encore à définir, Mme Saint-Amand a indiqué que 75 % de ces coûts devraient être pris en charge par Québec. «On est en train de négocier avec le fédéral présentement pour que ce dernier prenne le 25 % restant.»

Selon la députée, il s'agit là d'une «excellente nouvelle, parce que ça fait longtemps que l'on attendait ça à Trois-Rivières. Il restera à définir les modalités, mais on sait déjà, au moins, qu'il y a une somme qui est réservée», a-t-elle mentionné.

C'est Laurent Lessard, ministre des Affaires municipales des Régions et de l'Occupation du territoire, ainsi que Lise Thériault, ministre du Travail, qui devraient annoncer les détails du programme qui sera mis sur pied.

Yvon Boivin, porte-parole de la Coalition Proprio-Béton, s'est dit satisfait que Québec ait annoncé la constitution d'un programme destiné aux propriétaires victimes de la pyrrhotite.

«Après tous les efforts que la coalition a consacrés dans ce dossier, évidemment que l'on est satisfait qu'il y ait une annonce qui soit faite aujourd'hui», a indiqué M. Boivin après que le Nouvelliste lui eut appris la nouvelle.

Toutefois, avant de se réjouir davantage, il faudra attendre que les modalités du programme soient explicitées afin de voir si celles-ci coïncident avec les demandes faites par la coalition, a mentionné M. Boivin.

En attendant que les lignes exactes du programme soient énoncées, M. Boivin a rappelé que la Coalition souhaitait que «toutes les victimes sans exception puissent avoir de l'aide, évidemment s'ils ont des frais à assumer. Donc qu'il n'y ait pas de limites au niveau des valeurs des résidences, qu'il n'y ait pas de limites au niveau des revenus des gens. [...] On espère également que la mesure que l'on comprendra un prêt sans intérêts.»

Pour le porte-parole de la Coalition Proprio-Béton, l'annonce d'hier constitue en quelque sorte une reconnaissance du statut de victime des propriétaires aux prises avec des problèmes de pyrrhotite.

«Ils reconnaissent le fait que l'on est victime, que l'on est reconnu comme de véritables victimes d'une situation que nous n'avons pas choisie. Donc c'est un pas dans la bonne direction», a indiqué M. Boivin.