Le Nouvelliste
Le porte-parole de l'activité, Stéphane Beaulac, la présidente d'honneur Catherine Groleau et la coordonnatrice de la Démarche de revitalisation des premiers quartiers Marie-Pierre Leblanc ont eux aussi goûté aux différents pâtés chinois gastronomiques proposés par onze chefs trifluviens.
Le porte-parole de l'activité, Stéphane Beaulac, la présidente d'honneur Catherine Groleau et la coordonnatrice de la Démarche de revitalisation des premiers quartiers Marie-Pierre Leblanc ont eux aussi goûté aux différents pâtés chinois gastronomiques proposés par onze chefs trifluviens.

Bien plus qu'un «steak, blé d'Inde, patates»

Paule Vermot-Desroches
Paule Vermot-Desroches
Le Nouvelliste
La traditionnelle recette du pâté chinois s'est complètement transformée jeudi soir, à l'hôtel Urbania de Trois-Rivières, alors que onze chefs de onze restaurants trifluviens ont accepté de relever le défi de faire du pâté chinois un met de haute gastronomie. L'activité pour le moins originale se tenait au profit de la Démarche de revitalisation des premiers quartiers.