Le Nouvelliste
Une trentaine de personnes ont participé à un groupe de discussion concernant l'accessibilité à des services médicaux en anglais à Trois-Rivières.
Une trentaine de personnes ont participé à un groupe de discussion concernant l'accessibilité à des services médicaux en anglais à Trois-Rivières.

Les anglophones de Trois-Rivières veulent des services médicaux dans leur langue

Mathieu Lamothe
Mathieu Lamothe
Le Nouvelliste
À en croire les propos des personnes qui ont participé, mercredi soir, à un groupe de discussion sur le sujet, les anglophones vivant à Trois-Rivières aimeraient bien avoir accès à davantage de services médicaux dans leur langue maternelle.