Le Nouvelliste
Le manque de personnel mais aussi l'arrivée de 18 transports ambulanciers entre 18h et minuit auraient contribué à la surchauffe de l'urgence où on est passé rapidement de 52 à 70 patients sur civières.
Le manque de personnel mais aussi l'arrivée de 18 transports ambulanciers entre 18h et minuit auraient contribué à la surchauffe de l'urgence où on est passé rapidement de 52 à 70 patients sur civières.

CHRTR: autre ras-le-bol à l'urgence

Louise Plante
Louise Plante
Le Nouvelliste
Les infirmières du quart de nuit du Centre hospitalier régional de Trois-Rivières ont à nouveau exprimé leur ras-le-bol devant la désorganisation des services de l'urgence en organisant un sit-in prolongé durant leur quart de travail, dans la nuit de lundi à mardi... et ce quelques heures à peine après le passage éclair du ministre de la Santé, Yves Bolduc, dans leur département.