Le Nouvelliste
C'est à Gilles Légaré, professeur en sciences infirmières à l'UQR et chercheur à l'INSPQ qu'est revenu la tâche d'ouvrir le colloque sur «Le suicide et les aînés», hier, à Trois-Rivières.
C'est à Gilles Légaré, professeur en sciences infirmières à l'UQR et chercheur à l'INSPQ qu'est revenu la tâche d'ouvrir le colloque sur «Le suicide et les aînés», hier, à Trois-Rivières.

Suicide chez les aînés: une apparente contradiction

Louise Plante
Louise Plante
Le Nouvelliste
Décidément, les boomers n'auront rien fait comme les autres générations, et ce jusqu'à la fin de leur vie. Voilà qu'ils viennent aussi déboussoler un peu les universitaires sur la question du suicide au point de créer ce qu'un chercheur appelle «une apparente contradiction.»