Le Nouvelliste
On aperçoit ici la cellule en opération.
On aperçoit ici la cellule en opération.

L'air stéphanois n'est pas victime que du biogaz

Brigitte Trahan
Brigitte Trahan
Le Nouvelliste
On croyait bien avoir identifié une fois pour toutes, l'automne dernier, la source des mauvaises odeurs, à Saint-Étienne-des-Grès, mais voici qu'une étude menée parallèlement à celle d'Odotech par le Centre d'expertise en analyse environnementale du Québec est venue presque contredire les perceptions olfactives de l'équipe de renifleurs bénévoles entraînés par la firme d'ingénieurs.