Le Nouvelliste
Comme lors de chaque visite, le canard mâle s'approche à quelques centimètres de Geneviève Paquin pour se remplir la panse de bouts de pain, tandis que la femelle se tient quelque peu à l'écart.
Comme lors de chaque visite, le canard mâle s'approche à quelques centimètres de Geneviève Paquin pour se remplir la panse de bouts de pain, tandis que la femelle se tient quelque peu à l'écart.

Des canards frappent à sa porte

Olivier Parent
Olivier Parent
Le Nouvelliste
Chaque printemps depuis trois ans, Geneviève Paquin, une résidante du secteur Shawinigan-Sud, reçoit la visite impromptue d'un canard et d'une cane.