Le Nouvelliste
Un poteau qui ne touche pas le sol, rue Sainte-Marguerite.
Un poteau qui ne touche pas le sol, rue Sainte-Marguerite.

Des poteaux d'Hydro en bien mauvais état

Louise Plante
Louise Plante
Le Nouvelliste
Rien n'est moins attrayant que les poteaux en bois d'Hydro-Québec, ces hydres pleins de fils qui découpent les paysages urbains québécois. S'y rattachent non seulement les fils électriques, mais aussi les fils du téléphone, du câble et d'Internet et même parfois des lumières de rue. C'est le prix à payer pour bénéficier de ces services.