Le Nouvelliste
Louise Cossette-Gélinas, devant le calvaire de Trois-Rivières-Ouest dont l'accès est actuellement interdit au public en attendant sa restauration complète.
Louise Cossette-Gélinas, devant le calvaire de Trois-Rivières-Ouest dont l'accès est actuellement interdit au public en attendant sa restauration complète.

On rénove le calvaire de Trois-Rivières-Ouest

Louise Plante
Louise Plante
Le Nouvelliste
La Ville de Trois-Rivières et le ministère de la Culture, des Communication et de la Condition féminine ont finalement pris la décision de rénover le calvaire du 7878 Notre-Dame-Ouest du secteur Trois-Rivières-Ouest, daté de 1820 et classé bien historique en 1983.