Le Nouvelliste
Étant donné qu'il fait partie des personnes à mobilité réduite qui demeurent à la maison, Alain Auger a l'impression d'avoir été oublié dans la séquence de vaccination.
Étant donné qu'il fait partie des personnes à mobilité réduite qui demeurent à la maison, Alain Auger a l'impression d'avoir été oublié dans la séquence de vaccination.

Une vaccination tardive?

Nancy Massicotte
Nancy Massicotte
Le Nouvelliste
Alain Auger souffre d'emphysème et d'asthme sévère chronique, d'arythmie cardiaque et son système immunitaire est lourdement attaqué. Pour lui, la grippe A (H1N1) n'est rien de moins qu'un virus mortel.