Le Nouvelliste
À la bâtisse industrielle de Trois-Rivières, où douze bureaux de vote par anticipation étaient regroupés, une longue file d'attente était observable, en après-midi hier. Certains ont dû attendre jusqu'à une heure pour atteindre l'isoloir et exprimer leur voix.
À la bâtisse industrielle de Trois-Rivières, où douze bureaux de vote par anticipation étaient regroupés, une longue file d'attente était observable, en après-midi hier. Certains ont dû attendre jusqu'à une heure pour atteindre l'isoloir et exprimer leur voix.

Le vote par anticipation victime de sa popularité

Éric Lallier
Éric Lallier
Le Nouvelliste
Difficile de dire s'il s'agit d'un indicateur valable de l'intérêt que portent les citoyens à la campagne électorale actuelle, mais toujours est-il que le vote par anticipation aux élections municipales tenu hier a été particulièrement populaire.