Le Nouvelliste
Sur la photo, on retrouve Jacques Simard, marguillier et Jocelyne Perron-Rivard, chargée du rapatriement des oeuvres. Derrière eux, on voit justement quelques-unes des pièces uniques que l'église de Batiscan a retrouvées après 42 ans d'entreposage au Musée national des beaux-arts.
Sur la photo, on retrouve Jacques Simard, marguillier et Jocelyne Perron-Rivard, chargée du rapatriement des oeuvres. Derrière eux, on voit justement quelques-unes des pièces uniques que l'église de Batiscan a retrouvées après 42 ans d'entreposage au Musée national des beaux-arts.

L'église de Batiscan retrouve ses trésors

Nancy Massicotte
Nancy Massicotte
Le Nouvelliste
En 1967, l'église de Batiscan confiait ses plus beaux trésors au Musée national des beaux-arts pour les protéger du vol et du feu. Après 42 ans d'entreposage dans la réserve du Musée, ces oeuvres sont maintenant de retour à Batiscan et désormais accessibles à la population.