Le Nouvelliste
Quelque 3000 travailleurs ont manifesté hier à Ottawa, réclamant du gouvernement fédéral qu'il «ouvre enfin les yeux» sur la crise qui frappe l'industrie forestière.
Quelque 3000 travailleurs ont manifesté hier à Ottawa, réclamant du gouvernement fédéral qu'il «ouvre enfin les yeux» sur la crise qui frappe l'industrie forestière.

Indignation et mécontentement

Éric Lallier
Éric Lallier
Le Nouvelliste
Les cris d'indignation et de mécontentement de 3000 travailleurs de l'industrie forestière ont résonné jusqu'à Ottawa, hier. Syndiqués et retraités étaient venus de partout au Canada, notamment de la Mauricie, pour réclamer du gouvernement fédéral qu'il «ouvre enfin les yeux» sur la crise qui sévit actuellement dans le secteur. Sinon, les moyens de pression pourraient prendre une tournure «plus radicale».