Le Nouvelliste
Judd Lincourt, dont les enfants et les petits-enfants ont fréquenté le camp Minogami, s'affaire à la réfection des dortoirs. Comme lui, 225 personnes ont mis la main à la pâte ce week-end.
Judd Lincourt, dont les enfants et les petits-enfants ont fréquenté le camp Minogami, s'affaire à la réfection des dortoirs. Comme lui, 225 personnes ont mis la main à la pâte ce week-end.

«C'est comparable à une entreprise»

Éric Lallier
Éric Lallier
Le Nouvelliste
L'expression sentiment d'appartenance a pris tout son sens, cette fin de semaine, au camp Minogami du secteur Saint-Gérard-des-Laurentides. Sur ces vastes terrains situés à quelques coups de pagaie du Parc de la Mauricie, 225 personnes étaient réunies pour y effectuer une vaste corvée et redonner du lustre aux installations.