Le Nouvelliste
Comme ailleurs au Québec, plusieurs hommes à chevaux ont manifesté devant l'hippodrome de Trois-Rivières hier. De son côté, Attractions hippiques a déposé une requête afin d'obtenir un prolongement de la durée de sa protection en vertu de la Loi sur les arrangements avec les créanciers, ce qui lui permettra de mettre en vente ses éléments d'actifs, dont l'hippodrome trifluvien.
Comme ailleurs au Québec, plusieurs hommes à chevaux ont manifesté devant l'hippodrome de Trois-Rivières hier. De son côté, Attractions hippiques a déposé une requête afin d'obtenir un prolongement de la durée de sa protection en vertu de la Loi sur les arrangements avec les créanciers, ce qui lui permettra de mettre en vente ses éléments d'actifs, dont l'hippodrome trifluvien.

L'hippodrome pourrait changer de mains

Mathieu Lamothe
Mathieu Lamothe
Le Nouvelliste
Alors que les hommes à chevaux sont sortis dans la rue afin de demander que Québec agisse pour sauver leur industrie, Attraction Hippiques a déposé, hier, une requête qui sera entendue aujourd'hui par la Cour supérieure afin d'obtenir un prolongement de la durée de sa protection en vertu de la Loi sur les arrangements avec les créanciers. Si elle est acceptée par le tribunal, cette requête lui permettra de mettre en vente ses actifs, dont l'hippodrome de Trois-Rivières.