Le Nouvelliste
Jocelyn Carignan tourne la page et met la clé dans la porte du Café Foin-Fou de Champlain, après huit ans d'activités.
Jocelyn Carignan tourne la page et met la clé dans la porte du Café Foin-Fou de Champlain, après huit ans d'activités.

«Je n'ai plus l'énergie de continuer» - le propriétaire du Café Foin-Fou

Paule Vermot-Desroches
Paule Vermot-Desroches
Le Nouvelliste
Il y a de ces coups que nous réserve le destin qui changent complètement notre vie et nous forcent à tourner la page, parfois avec regret. En 2006, le propriétaire du Café Foin-Fou de Champlain, Jocelyn Carignan, était victime d'une sauvage agression perpétrée par deux voleurs. Près de trois ans plus tard, M. Carignan ferme les portes du café, incapable de continuer comme il le souhaiterait.