Le Nouvelliste
Une quinzaine de manifestants se sont réunis, samedi, devant le quartier de la Sécurité publique de Trois-Rivières. Du nombre, certains ont démontré plus d'originalité pour dénoncer la brutalité policière. 
Une quinzaine de manifestants se sont réunis, samedi, devant le quartier de la Sécurité publique de Trois-Rivières. Du nombre, certains ont démontré plus d'originalité pour dénoncer la brutalité policière. 

«Il faut arrêter le nettoyage au centre-ville»

Éric Lallier
Éric Lallier
Le Nouvelliste
La brutalité policière n'a peut-être pas le même visage en Mauricie que dans les grands centres, mais elle existe. C'est du moins ce qu'ont martelé une quinzaine de manifestants, samedi, devant le quartier général de la Sécurité publique de Trois-Rivières.