Le Nouvelliste
Pour André Pépin (à droite) et Guy Dubois (à gauche), la mise sur pied du Projet 21H assurerait la continuité d'un service de qualité pour les jeunes adultes lourdement handicapés. Présentement, une personne comme Joey Régis doit quitter l'école Marie-Leneuf une fois qu'elle a atteint l'âge de 21 ans.
Pour André Pépin (à droite) et Guy Dubois (à gauche), la mise sur pied du Projet 21H assurerait la continuité d'un service de qualité pour les jeunes adultes lourdement handicapés. Présentement, une personne comme Joey Régis doit quitter l'école Marie-Leneuf une fois qu'elle a atteint l'âge de 21 ans.

L'avenir passe par le Projet 21H

Isabelle Légaré
Isabelle Légaré
Le Nouvelliste
Que réserve l'avenir à un enfant lourdement handicapé? C'est la question que se posent quotidiennement les parents d'élèves de l'école Marie-Leneuf, à Trois-Rivières.