Le Nouvelliste
Les adeptes de paramoteur ont dû attendre à hier avant de pouvoir s'éclater au-dessus de la rivière Saint-Maurice.
Les adeptes de paramoteur ont dû attendre à hier avant de pouvoir s'éclater au-dessus de la rivière Saint-Maurice.

Les yeux comblés, les extrémités congelées

Josiane Gagnon
Le Nouvelliste
Il ne fallait pas être frileux en fin de semaine pour profiter pleinement du Festi-Volant, présenté pour la huitième fois à Grandes-Piles. Or, la température atteignant -20 degrés Celcius et les forts vents sur la rivière Saint-Maurice n'ont pas empêché les festivaliers de se présenter en grand nombre pour venir observer les cerfs-volistes au travail.